• Axe 1 : Identités, styles de vie et cultures de consommation

    L’axe 1 vise à comprendre les processus par lesquels les consommateurs construisent leurs identités
    personnelles, collectives et leurs styles de vie. Dans un contexte en perpétuelle transformation, l’objectif est d’étudier les crises et paradoxes identitaires individuels et collectifs. Ces identités sont façonnées par des structures sociales telles que l’ethnicité, le genre, la communauté, le cycle de vie ou la classe sociale. Les sujets abordés sont aussi variés que l’évolution de la consommation ethnique, de la consommation responsable, l’impact de la consommation numérique sur les identités personnelles et collectives, la consommation des
    adolescents ou les quêtes identitaires par le genre. Il s’agit également d’étudier les changements de styles de vie d’un consommateur en perpétuelle recherche de sens, de la formation et l’évolution des cultures de consommation tels que la culture jeune, les communautés ou la culture de marque.

  • Axe 2 : Consommation et Société

    L’axe 2 développe des projets de recherche qui relèvent le défi que posent les changements de notre planète et leurs incidences sur la consommation, la production et la distribution. L’objectif est de contribuer à la compréhension de la création de valeur sociétale et sa redistribution entre les différentes parties prenantes (aux niveaux micro-meso-macro). Spécifiquement, cet axe examine les phénomènes de consommation et les dynamiques de marché qui permettent d’évaluer l’impact des changements climatiques et de la pollution atmosphérique dans le but de les atténuer (Transformative Consumer Research, économie circulaire, économie coopérative). Les recherches porteront sur les enjeux du développement durable et de la responsabilité sociale de l’entreprise (consommation et production responsable et éthique) ; sur les dynamiques de marché sociétales
    et durables ; sur la constitution de réseaux et d’écosystèmes entre parties prenantes différentes ; sur l’émergence et le développement de business models soutenables, et sur la consommation transformative pour améliorer le bien-être des consommateurs citoyens.


    Cet axe héberge aussi les recherches sur la santé et le marketing qui sont en développement au sein du
    laboratoire. Les travaux portent sur l’accès aux soins de santé pour les patients-consommateurs vulnérables : en situation de faible littératie, de pauvreté, ou de handicap par exemple, sur l’étude des modèles de prévention et enfin sur la construction socio-historique du « marché » de la santé. Cette thématique bénéficie du rattachement
    au laboratoire de quatre enseignant-chercheurs en poste à l'ILIS (Faculté Ingénierie et Management de la Santé).


    Le laboratoire est en cours de discussion pour développer des partenariats avec des établissements socio-médicaux ou de santé, notamment l’Institut Pasteur.

  • Axe 3 : Distribution : innovations technologiques et enjeux économiques et socio-culturels

    L’axe 3 porte sur les enjeux que posent les diverses mutations de notre société aux acteurs de la distribution.


    L’étude des innovations technologiques et de leurs conséquences y tient une place de choix. Toutefois, les travaux menés dans cet axe dépassent cette seule perspective technologique pour embrasser un spectre plus large, qui se divise en 4 sous-axes. Il s’agit d’abord de l’étude de l’innovation technologique – digitalisation (big data, Intelligence Artificielle, objets connectés, imprimantes 3D notamment) et ses enjeux dans la distribution
    notamment en termes de vie privée, de relation clients, de nouveaux points de contacts avec les clients, etc.


    D’autres travaux portent sur l’évolution des comportements de consommation et de shopping (notammentmobiquité, influence des réseaux sociaux, essor du C2C, recherche de sens) et leurs enjeux en termes d’adaptation de la distribution (expérience de shopping hybride « phygital », nouvelles compétences, etc.).


    L’évolution culturelle et organisationnelle des acteurs de la distribution (acteurs traditionnels, producteurs,consommateurs, nouveaux entrants, « intégrateurs », …) et leurs rôles (économique, social, sociétal…) sera également étudiée pour identifier les enjeux en termes de création et captation de valeur (business models). Et enfin, une attention particulière sera portée sur l’internationalisation de la distribution : approche culturelle de la distribution, pays émergeants, étude interculturelle sur les marques de distributeurs ou le prix par exemple.

© 2018 by MIHXlab.